ICR 2017 J3&J4

DSC 5818 DxO
« 1 de 27 »

Le réveil aux aurores pique sévèrement en ce dimanche matin, où nous devons rejoindre Lyon pour affronter lors de cette seconde journée d’interclub R3… les équipes de Beaumont et Issoire !
La fraîcheur et l’heure précoces n’entament pas la bonne humeur de l’équipe, renforcée par Simon puisque nos jeunes recrues étaient (en tout cas, on l’espère !) en train de tirer profit de quelques minutes de sommeil supplémentaires pour mûrir leurs propres exploits sportifs en tournoi.

Après avoir retenu la bonne idée des mini-écocups pour le café d’accueil offert par Bacly (Julienne si tu nous lis…), nous attaquons la première rencontre contre nos voisins de Beaumont : Simon entre en jeu sans plus attendre avec Mickaël, pour un double efficacement mené, après un premier set serré. Littéralement en parallèle, Anthony et Françoise conduisent leur mixte 1 sur le même chemin, c’est-à-dire quasiment le même score et une victoire en 2 sets maîtrisés.

Le réveil de l’adversaire d’Anaïs lors du simple dame 2 est visible plus difficile, et Anaïs s’impose sans frémir. Mickael et Bérengère reprennent le flambeau du mixte, et après un premier set serré, s’imposent fermement en 2 sets. Décidément, la matinée réussit à toute l’équipe : le simple 1 d’Anthony et le double d’Amandine et Anaïs sont bouclés en 2 sets.

Alors que la victoire est acquise, l’enjeu des 2 derniers simples est de nous permettre de décrocher le bonus offensif. Pendant que Françoise s’impose dans un match rondement mené en 2 sets, Simon est embarqué dans un superbe marathon en 3 sets (on a franchement cru le voir marquer au moins 3 fois le 20ième point du premier set !) et finit par s’incliner non sans panache (et sans frôler l’hypoglycémie).

C’est donc sur le score sans appel de 7-1 que l’équipe se jette sur un déjeuner gargantuesque, conclu par un cheesecake qui à lui seul valait le déplacement 😉

Ces agapes vont-elles permettre au CUC de transformer l’essai sur la seconde rencontre de la journée contre Issoire ? Anaïs et Amandine nous apportent un début de réponse là encore en 2 sets sans trembler. Simultanément, Simon et Mickael, sans complexe, font vaciller une très solide paire R4 lors d’un match rude pour les nerfs des joueurs et des spectateurs : Issoire finit par s’imposer en 3 sets très (très très très) serrés.

Comme à leur habitude désormais, Anthony et Françoise expédient leur mixte 1 en 2 sets, alors qu’Amandine bataille dans son premier set en simple, avant de s’imposer largement dans le second. Simon ne prend pas le temps de refroidir (c’est vrai, à quoi ça sert !), et s’engage dans son troisième marathon en 3 sets de la journée, qui heureusement, tourne en sa faveur au terme d’un beau match très serré.

Il laisse ainsi le temps à Françoise puis Anthony d’ajouter 2 points au compteur, en remportant aisément leurs simples respectifs. Ne reste plus que le mixte 2 pour savoir si nous allons réitérer le score sans appel de la matinée. Après un petit passage à vide dont ils ont le secret dans le second set (pour le suspens) (ou pas), Mickael et Bérengère rapportent le 7ieme point de la rencontre : à l’évidence, le cheesecake est le secret de la victoire !

Monter